Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2009 3 25 /03 /mars /2009 09:43

Alors qu'ils explorent la planète VanderZande, Léna Tanoway, Léo Faulcon et Kris Dojaan découvrent une épave antique déposé par le Souffle du Temps. Car sur VanderZande le vent peut déplacer temporellemnt les humains et les objets. Mais la découverte de l'épave engendre des événements et des comportements qui vont amener Léo Faulcon à réfléchir et à découvrir ce que cache réellement le Souffle du Temps.

 

Holdstock nous livre la description d'un monde hostile colonisé par deux types de populations : les scientifiques qui sont là pour étudier le phénomène des vents ; les Modifiés qui ont subi une intervention physique afin de pouvoir survivre sur VanderZande sans avoir à porter de masque. La nature entourant les humains ne leur facilite pas la vie : l'atmosphère est empoisonnée, les vents peuvent entraîner la mort. La colonisation semble se faire hors du temps et sans relation avec la Terre, les pionniers sont seuls, ce qui renforce la solitude.

L'intrigue tourne autour de la nature du Souffle du Temps, est ce une illusion ? un moyen de se déplacer ? Mais le récit permet d'amener des sujets comme l'ignorance des autres, la peur que cela peut engendrer, le sens de la vie.

Les personnages ne sont pas flamboyants : Léo Faulcon est un lâche, les deux femmes ne sont pas attirantes ( Alissia en raison de ses yeux globuleux résultant de sa qualité de Modifiée, Léna en raison des favoris qui lui recouvrent les joues car c'est la mode), Kris est impulsif, naïf. Mais le fait qu'ils vont  mettre leur vie en danger pour avoir des réponses les rend plus intéressants.

Je pense qu'il ne faut pas considérer ce roman comme un pur ouvrage de SF, s'il emprunte un tel cadre c'est pour pouvoir plus facilement aborder les thèmes évoqués.


Partager cet article

Repost 0

commentaires