Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 19:20
Sidney Orr est un écrivain qui vient de se remettre d'un accident dont on ne croyait pas qu'il sortirait vivant. Il vit avec Grace, qui l'a soutenu et le soutient encore lors de son rétablissement.
un jour, en se baladant, Sidney entre dans une papeterie et est attiré par des carnets provenant du Portugal. C'est grâce à l'un de ces carnets qu'il va se remettre à écrire. A chaque fois qu'il ouvre celui-ci il est d'ailleurs propulsé dans une séance d'écriture intense.

Pendant une partie du roman, nous allons suivre le héros inventé par Sidney: Nick Bowen est un éditeur célèbre qui décide de changer de vie du jour au lendemain à cause d'une gargouille qui a failli le tuer. Il prend ça comme un signe du destin et s'en va sur un coup de tête.

La majorité du roman est néanmoins concentrée sur la vie de Sidney et de Grace. Leur meilleur ami, John Trause, est écrivain et ami de longue date de la famille de Grace. Au fur et à mesure du roman, Sidney va comprendre le lien particulier reliant sa femme et Trause tout en continuant à l'aimer.

J'aime beaucoup Paul Auster et ce roman ne m'a pas déçue. on retrouve toujours la plume et le style très fluide de cet écrivain.
Néanmoins, je n'ai pas tout à fait compris le lien entre les deux "parties" du roman: est-ce que l'histoire de Bowen doit nous éclaircir sur celle de Sidney? Est-ce que cette partie n'est là que pour nous montrer que ce qui est écrit peut parfois se refléter dans la réalité? mystère....
J'ai trouvé que le fait que Sidney n'essaye pas de continuer son histoire et qu'il laisse son héros enfermé sans pouvoir ne plus jamais sortir assez frustrant. Je crois qu'en fait j'aurais aimé savoir la suite, et ne pas l'avoir est un peu ce qui fait que cette histoire dans l'histoire tombe un peu comme un cheveu sur la soupe. Pourquoi prendre la peine de développer une histoire, de lui donner autant de détails si c'est pour la laisser tomber ainsi par la suite?

Malgré ce petit bémol, c'est un livre sympathique qui reste rapide à lire et avec lequel on passe un bon moment.

Partager cet article

Repost 0

commentaires