Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 09:03

J'ai lu Beckett à 15 ans, j'ai lu Pinter à 25 ans, j'ai la même sensation de vide. Je ne peux même pas me poser la question de savoir ce qu'il veut dire : l'histoire n'est pas saisissable. Les personnages non plus. Ils ne restent jamais les mêmes quant à leur identité, ils oublient ce qu'ils ont pu dire auparavant, il y a l'impression de ne pas avancer.
Le théatre moderne, humhumhum, il faudra peut être que ça revienne vers des choses plus simples.

Partager cet article

Repost 0

commentaires