Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2009 2 16 /06 /juin /2009 07:45



Après un deal de cocaine rémunérateur, Billy et Wyatt enfourchent leur moto pour traverser les Etats Unis et se rendre à la Nouvelle Orléans. Le voyage va leur faire rencontrer des gens et les mettre face à la stupidité et à la violence de leurs compatriotes.

Easy Rider est le film de la liberté. Peter Fonda qui jette sa montre avant de prendre est la scène qui introduit l'idée.
Sur la route ils vont prendre un hippie en auto stop. Ils feront alors un arrêt dans une communauté.
Après un passage en prison ils vont emmener avec George, un avocaillon pour la défense des libertés civiques. Leur arrivée dans un petit restaurant ne passera pas inaperçu, ils dovent faire face aux insultes des péquenauds et la nuit se terminera dramatiquement.
George ( Jack Nichlson) aura cette phrase importante: les gens n'ont pas peur de ce que tu es mais de ce que tu réprésentes, et tu représentes  la liberté. 
Je vois Billy et Wyatt comme les successeurs de James Dean dans La Fureur de vivre. Avec  Dean les gens ne comprenaient pas encore ce qu'il se passait et étaient un peu dépassés. Avec Easy rider les gens ne comprennent toujours pas ce qu'il est en train de se passer dans la tête de sa jeunesse mais ils réagissent avec violence. Ce qui n'est pas come eux est contre eux.
Easy Rider c'est la fin du rêve américain, la jeunesse se drogue, laisse ses cheveux pousser, veut vivre d'une autre façon que ses parents.

Réalisé par Dennis Hopper
Avec Peter Fonda, Dennis Hopper, Jack Nicholson, Phil Spector, Luke Askew, Warren Finnerty
Sortie: 14 juillet 1969

Partager cet article

Repost 0

commentaires