Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2010 6 20 /11 /novembre /2010 12:58

http://cinecritiques.free.fr/site/images/rosebud/2006-05/django.jpgUn homme qui traîne un cercueil derrière lui débarque dans une ville où s'affrontent des révolutionnaires mexicains et des anceines soldats confédérés.

 

Django est un western spaghetti pur jus. Il représente un Ouest plus violent que ce que les westerns avaient pu faire.

Lors de sa sortie Django a été interdit aux mineurs en raison de son extrême violence, justifiée par une petite séance de découpage d'oreille un peu saignante et par une séquence de massacre à la mitrailleuse (30 gugusses passent l'arme à gauche). Mais malgré la violence réaliste, il fait preuve d'invraisemblance : avec les deux mains broyées, Django arrive tout de même à descendre cinq bonhommes sans problème. 

 

Corbucci lorgne vers Sergio Leone sans jamais l'atteindre.

 

Franco Nero interprète un homme solitaire, mutique, brutal et habile au revolver. Dans son style il essaye de faire comme l'homme sans nom incarné par Clint Eastwood, mais on voit tout de suite la copie. Ben ouais Sergio avait commencé sa trilogie depuis deux ans déjà. Donc Nero joue la belle gueule mais n'a pas la présence de Clint.

 

 

Django me donne l'impression d'avoir été réalisé avec un bout de carton et trois morceaux de ficelle. Même les filles du bordel ont l'air de travestis. Certains vouent un culte à ce film, je pense que pour un bon western il faudra toujours un élément ricain, Sergio Leone l'avait compris.

 

 

Réalisé par Sergio Corbucci

Avec Franco Nero, Loredana Nusciak, Jose Bodalo, Gino Pernice, Eduardo Fajado

Sortie : 1966

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires