Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 16:19

 

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/8/3/2/9782290332238.jpgA travers les yeux de Johnnie Rico, engagé dans l'infanterie mobile, on assiste à la guerre entre les hommes et les « punaises » et à son ascension du grade de simple soldat à celui d'officier.

 

«  dans notre système, chaque votant, chaque fonctionnaire est un citoyen qui a prouvé, en se portant volontaire pour le Service, qu'il plaçait la sauvegarde du groupe au-dessus de la défense de ses intérêts personnels. »

 

Le roman a été adapté en 1997 au cinéma par Verhoven et j'étais resté sur cette adaptation où le discours antimilitariste était prégnant. Avec le roman on a autant à faire à un roman de SF qu'à un essai philosophique. Le thème majeur du livre est la responsabilité civile nécessitant le sacrifice individuel.

 

Ainsi le droit de vote n'est réservé qu'à ceux qui ont fait leur service militaire. Ce qui donne à cette société du futur une connotation militariste forte, on approche même le totalitarisme. Car le service militaire obligatoire empêche tout changement de régime.

 

De plus Starship Troopers permet à Heinelein d'exposer son anticommunisme : les « punaises » apparaissent comme une société communiste totale, qui ne prend même plus en compte les individualités et de nombreux personnages critiquent allègrement Marx etc...

 

Autant la lecture d' En terre étrangère m'avait enthousiasmé, autant ici j'ai trouvé des idées un peu nauséabondes. Heinlein est le produit d'une époque où il y avait une fierté de la puissance américaine.

 

2,5/5

 

Etoiles, garde-à-vous ! (Starship Troopers), Robert A. Heinlein, Ed. J'ai Lu, 1959, 315 pages

Partager cet article

Repost 0

commentaires