Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 22:41

 

http://www.24matins.fr/wp-content/uploads/2012/01/J-edgar-affiche-300x399.jpg


 L' histoire : Au crépuscule de sa carrière au F.B.I., John Edgar Hoover décide de faire rédiger ses mémoires. Cela lui permet de revenir sur sa carrière et sur l'histoire des Etats-Unis, deux éléments qui sont intimement liés lorsque l'on parle de Hoover.

 

 

 Ce que j'en pense : Clint Eastwood a décidé de s'attaquer au personnage complexe, controversé que représente Hoover.


      Commençant sa carrière au F.BI. dans une période très troublée, il profite de l'opportunité de pouvoir en devenir son directeur. Poste qu'il va garder pendant plus de quarante ans.


    Hoover peut apparaître comme un idéaliste, souhaitant protéger l' Amérique et l'esprit qu'elle porte ; comme un précurseur, avec sa volonté de moderniser les méthodes d'investigation en promouvant la police scientifique.


    Donc Hoover apparaît comme une sorte de sauveur de la démocratie américaine. Mais il est ambivalent.


   Sa vie privée ou bien son absence (pas marié, pas de copine,vit encore chez maman) transforme le tableau. Son homosexualité non avouée est aussi un large pan de sa mentalité : la mère à laquelle il est très attaché préfère voir son fils mort plutôt qu' homosexuel.


    La vie professionnelle l'emporte sur tout autre aspect de sa vie. Il ne pense qu'à constituer des dossiers sur les puissants qui l'entourent pour pouvoir arriver à ses fins et pour pouvoir se protéger des autres. Écouter les bandes sonores des parties fines de J.F.K. est pour lui une manière d'avoir des simulacres de relations sexuelles.

 

    Puis à la fin on se rend compte que certains des événements dans lequel Hoover se dit incontournable sont enjolivés. 

 

     J. Edgar est bien loin des autres films réalisés par Clint Eastwood que j'ai pu voir. Bien sûr les acteurs sont bons mais il y a une sorte de classicisme qui devient vite ennuyant. A se focaliser de trop près sur Hoover, Eastwood semble passer à côté d'événements qui hantent l'imaginaire collectif : l'assassinat de Kennedy est plus que brièvement évoqué.

Il manque ce surplus d'émotion qui me permettait de dire qu' Eastwood était un grand réalisateur.

 

Titre V.O. : J. Edgar

Réalisé par Clint Eastwood

Avec Leonardo DiCaprio, Naomi Watts, Judi Dench, Arnie Ammer

Sortie : 11 janvier 2012

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires