Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 18:20

 

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/2/0/8/9782070782802.jpg

 

Liberty Fish, fils d'un abolitionniste et d'une fille de planteur sudiste, a grandi dans l'Amérique à la veille de la guerre de Sécession. Lorsque la guerre débute, il s'engage parmi les Nordistes. Lassé des massacres, il décide de déserter et de partir à la recherche du domaine maternel. Mais il va découvrir la dégradation morale et psychologique d'un Sud encroûté dans ses préjugés.

 

 

Les premières pages de la Polka des Bâtards ont été assez abruptes, le style très imagé est assez difficile à suivre.

Une fois que l'on s'est adapté on suit la jeunesse de Liberty où il se retrouve assez souvent confronté à la bêtise.

Mais le plus dur arrive lorsqu'il retrouve son grand-père, partisan farouche d'un Sud blanc, complètement givré car il se lance dans des expériences génétiques hautement improbables.

Liberty dans ses pérégrinations doit affronter le pire de ce que l'homme peut faire. Malgré ce qu'il peut voir, Liberty garde toujours le même état d'esprit.

Comme une sorte de modèle qu'il faudrait garder en tête dans le monde dans lequel nous vivons.

 

3,5/5

 

La Polka des Bâtards, Stephen Wright, Gallimard, 2009, 411 pages

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires