Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 11:26

http://static.lexpress.fr/assets/155/poster_79674.jpgAu XVIII° siècle, dans une noble famille bordelaise, le père décide de laisser la Providence guider sa vie et trouve que ne rien faire est les plus grand des bonheurs. Sa femme n'est que prières à longueur de temps. La famille s'enfonce alors dans la misère.


L'ainée, Ursule, s'enfuit. Le duc de Richelieu la recueille et la prépare pour être la maitresse de Louis XV. Sa sœur, Apolline, est envoyé au couvent. Elles ne se retrouvent qu'à la veille de la mort d'Ursule, qui laisse son journal à sa sœur. Celle-ci va découvrir ce que sa sœur, rebaptisée Olympe a vécu.



Les 120 premières pages sont difficilement supportables, le personnage d'Apolline en religieuse est chiant, gnangnan à souhait. Le récit devient plus intéressant avec la découverte du testament.


Olympe a mené un jeu de séduction qui frise le jeu de manipulation. Elle a pratiqué la séduction pour atteindre la fortune, elle croit avoir de l'importance . Mais quand elle revendique cette importance, elle se fait remettre en place par un pouvoir masculin.


Le testament d'Olympe permet de voir ce que certaines femmes pour arriver à leurs fins doivent endurer : la puanteur de Richelieu, les fantasmes de Louis XV. C'est aussi une description d'une élite qui s'amuse au libertinage plutôt qu'au gouvernement, une élite qui n'a de la grandeur que l'apparence.



3.5/5

 

Le Testament d'Olympe, Chantal Thomas, Seuil, 2010, 302 pages

Partager cet article

Repost 0

commentaires