Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 15:33

http://img854.imageshack.us/img854/3430/robinsonkimstanleytriloj.jpgPresque tout l'ensemble de Mars a subi le terraforming. La pression démographique sur Terre est telle que les Etats veulent envoyer des immigrants sur Mars. Mais les Rouges et les Verts, sur Mars, arrivent à s'entendre pour lutter contre cette vague d'immigration dans le but de protéger Mars.

Cette opposition peut être un tremplin pour la conquête d'autre planètes du système solaire.

 

 

Troisième volet de la série consacrée à la conquête et à la transformation de Mars, il n'a pas dérogé au sentiment que j'avais éprouvé à la lecture du deuxième roman.


C'est sûr que c'est une œuvre ambitieuse mais je me suis vraiment fait chier lors de la lecture (ouais j'ai été maso de le lire alors que je savais à quoi m'attendre). Les passages de descriptions scientifiques étaient indigestes et lourds pour la trame principale. Les descriptions des paysages de Mars que j'avais trouvé grandioses dans Mars la Rouge m'ont semblé n'être qu'une répétition de ce que j'avais pu lire. L'essai de trouver des compromis politiques pour mettre en place un gouvernement aurait pu être intéressant mais le désintérêt a vite pointé son nez.


Chaque parte se concentre sur un personnage, on le suit dans sa vie sur Mars, et on se rend compte des transformations subies par la planète. Mais ces personnages me sont apparu comme froids, voire inintéressants. Même suivre certains depuis deux cents ans, grâce au traitement de longévité, était saoulant.

 

Le récit s'est focalisé sur les personnages en pratiquant allègrement l'élision alors on se retrouve avec des événements qui apparaissent comme par magie alors que j'aurais pu croire que les personnages prenaient part à l'écriture de l'histoire.

 

1/5

 

Mars la Bleue (Blue Mars), Kim Stanley Robinson, Presses de la Cité, 1997, 757 pages

 

 

LogoChalengeSfff2

Partager cet article

Repost 0

commentaires