Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 18:10

 

http://images-booknode.com/book_cover_sept_contre_thebes_43839_250_400Dans les années 50, Sam Vincent, un avocat, est chargé de trouver des éléments sur la mort d'un noir dans un bled paumé du Mississippi. En se rendant sur place il découvre la ferme pénitentiaire (pour hommes de couleur) de Thebes où des pratiques inhumaines sont mises en place. En essayant de faire changer les choses, il y est emprisonné. Son ami, Earl Swagger, monte une opération pour le sortir de là. L'opération permet la libération de Sam Vincent mais Swagger est capturé. Les gardiens vont lui faire subir les pires outrages pour le briser mais il réussit à s'évader. Il décide alors de recruter les meilleurs tireurs pour prendre et faire disparaître Thebes.

 

J'ai découvert la famille Swagger avec le film Shooter qui mettait en scène Bob Lee. Ici le roman a pour personnage principal Earl, le père de Bob Lee, policier et ancien marine.

Le résumé de la quatrième de couverture spoile l'ensemble du roman mais d'un autre côté une fois que l'on est dedans on n'y pense plus, on se laisse porter.

Il est un peu dommage qu'à l'intrigue viennent s'ajouter les personnages du docteur Stone et de Davis Trugood. Pour ma part je trouve qu'ils n'apportent pas grand chose à l'histoire. 

 

Sept contre Thebes est une variation du thème des Sept Mercenaires et le titre s'inspire de la pièce d'Eschyle.

Par contre j'ai retrouvé l'esprit Swagger : pour ces gens il n'y a pas de loi, donc il faut agir même si c'est illégal. Pour ce faire Earl Swagger réunit six des plus grands des tireurs des Etats-Unis, inspirés de personnages réels, le plus connu est Audie Murphy, l'acteur le plus décoré d'Hollywood (dont la Médaille d'Honneur).

 

4,5/5

 

Sept contre Thebes, Stephen Hunter, Ed. du Rocher, 2006, 538 pages

Partager cet article

Repost 0

commentaires