Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 16:54

 

http://www.deslivres.com/images/products/image/Corrections-les.gif

 

Alfred est ingénieur ferroviaire à la retraite mais Parkinson et Alzheimer le guettent. Sa femme, Enid, vit dans son propre monde, elle ne voit pas la réalité des choses qui l'entourent. Ils ont trois enfants : Gary, Chip et Denise.

Gary, cadre dans une banque, a du mal à concilier les volontés de sa mère avec celles de sa femme et se sent proche de répèter les mêmes erreurs que son père.

Chip, après une expérience universitaire ruinée par un scandale sexuel, vivote à New-York, jusqu'au jour où on lui propose un job d'informaticien en Lituanie pour arnaquer des investisseurs américains.

Denise, chef cuistot, se voit proposer de participer à la création d'un restaurant à la mode mais elle tombe amoureuse de la femme de son patron.

 

 

J'ai découvert Jonathan Franzen à l'occasion de la sortie de son dernier roman en septembre 2011. Avant de le lire, je me suis dit qu'il valait mieux commencer par le début de son œuvre. Les critiques lues m'avaient laissé une bonne impression des Corrections.


Mais à la lecture ce ne fut pas vraiment le cas. C'est un pavé de 720 pages et Franzen alterne entre flashbacks et récit au présent. Certains peuvent trouver intéressant sa manière de partir d'un petit événement et à partir de là de rentrer dans des détails qui dans l'ensemble de l'histoire peuvent apparaître amplement superflus.


Donc j'ai moyennement apprécié le roman dans sa forme. C'est un peu la même chose pour le fond.


Franzen veut décrire une Amérique qui part en vrille. A part les parents qui voient se déliter le rêve américain, je ne trouve pas la critique très convaincante. Une Amérique accro aux médocs,où la spéculation financière ne touche pas que les grandes institutions bancaires, où on a l'habitude des scandales sexuels, c'est tellement cliché.


En conclusion le style ne m'a pas convaincu et la critique de la société était trop stéréotypée. Une déception moyenne pour commencer l'année.

 

2/5

 

Les Corrections (The Corrections), Jonathan Franzen, Editions de l'Olivier, 2002, 715 pages

Repost 0
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 17:54

 

http://www.images-chapitre.com/ima2/original/668/1039668_9414229.jpgL'histoire :Après avoir découvert que l'homme avec qui elle vivait était un espion, Jane épouse un médecin. Celui-ci, qui est médecin, l'emmène avec elle en Afghanistan pour aider les Afghans dans leur lutte contre les Soviétiques. Mais assez rapidement elle va découvrir que son mari est à la solde des Soviétiques. Elle va alors devoir choisir entre son mari et l'espion avec qui elle vivait.


Mon avis : Les enjeux du roman ont été assez long à se mettre en place, ce qui est dommage car la scène d'introduction à Paris était assez courte et enlevée.

 

L'opposition entre Elis et Jean Pierre est l'opposition des deux blocs rivaux. Les deux hommes luttent pour l'amour d'une femme mais leur combat est aussi celui des deux conceptions opposées de la société.

 

L'assistance médicale apportée par Jean Pierre aux Afghans est le moment pour Ken Follett de décrire la vie, la mentalité de ceux-ci.

 

Écrit il y a 25 ans en pleine guerre froide et en plein guerre d'Afghanistan, il est toujours d'actualité car depuis cette période le pays est toujours en guerre et toujours aussi pauvre et instable.

 

3/5

 

Les Lions du Panshir (Lie down with the Lions), Ken Follett, J'ai Lu, 402 pages

 

Repost 0
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 10:42

http://photos.be.com/private/photo/7777/private-category/drive-affiche-88404681a.jpg

 

 

L'histoire : "The Driver", jeune homme cascadeur pour Hollywood la journée et conducteur pour braqueur la nuit, décide d'aider le mari endetté de sa voisine avec qui il s'est lié d'amitié.

Mais le braquage tourne mal, le mari est tué et "The Driver" se retrouve poursuivi par les hommes de main de la pègre. Il va alors faire une sorte de grand ménage pour préserver les personnes qu'il aime.

 

Ce que j'en pense : pas de mal en tout cas. C'est sûrement le film qui a crée le plus de surprise en 2011.

 

Tourné début du XXIème siècle, je trouve qu'il n'aurait pas dépareillé au milieu des années 80. Le style, l'ambiance m'ont pas mal fait penser au Solitaire de Michael Mann. Un homme qui se retrouve aux prises avec des puissants qui n'hésitent pas sur les moyens pour s'en prendre à lui ou à ses proches.

 

LA B.O. est irréprochable (faite par des groupes électro actuels mais ayant une sonorité très eighties), dès l'intro elle sert bien la mise en scène. Il y a une alternance entre moments de violence extrême et moment plus intimistes, plus poétiques.

Les séances de conduite sont assez réduites, elles laissent plus de place aux réflexions des personnages sur leurs actions et leurs conséquences.

 

Ryan Gosling, que j'avais trouvé bon dans La Faille, me fait penser au Blondin incarné par Clint Eastwood dans les westerns de Sergio Leone. Comme lui, on ne sait pas grand chose de son passé et ne parle pas beaucoup, dont les actes font le personnage plutôt que ses paroles.

 

 

Titre V.O. : Drive

Réalisé par NicolasWinding Refn

Avec Ryan Gosling, Carey Mulligan, Albert Brooks, Bryan Cranston, Ron Perlman, Christina Hendricks

Sortie : 5 octobre 2011

 

 

 

Repost 0
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 09:50

 

tarte jambon sec tomate1

 

Pour cette tarte qui fait un peu penser à l'été (il faut penser à de bonnes choses de temps en temps) :

Pour la pâte brisée à l'origan :
200 g de farine
100 g de beurre
1 pincée de fleur de sel
un peu d'eau
2 càs d'origan séché

Pour la préparation au jambon/ricotta :
2 tomates
250 g de ricotta
3 oeufs
1 bouquet d'estragon frais
100 g de jambon sec
1 pincée de sel
poivre noir fraichement moulu

 

 

Faites la pâte à tarte puis la mettre au réfrigérateur pour 30 mn.


Pendant ce temps, mélangez les oeufs entiers à la ricotta, ajoutez les tomates coupées en fines lamelles ainsi que le jambon coupé en fines lamelles, l'estragon  et poivrez le tout.


Sortez la pâte du réfrigérateur ,étalez la dans un moule à tarte , puis versez-y la préparation jambon - ricotta.
Enfournez pour 40 mn à 180 °.

Repost 0
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 18:10

 

http://a21.idata.over-blog.com/380x637/2/21/59/58/DOC02/En-un-monde-parfait-Laura-Kasischke.jpegL'histoire :

Jiselle, hôtesse de l'air tombe amoureuse du commandant Dorn, le beau gosse que toutes les femmes ont envie de séduire. Une fois mariés, Jiselle décide de quitter son emploi pour s'occuper des enfants de son nouveau mari. Mais le pays doit faire face à une épidémie inexplicable, son mari se retrouve alors bloqué à l'étranger. Jiselle va essayer de faire survivre la famille alors que son mari est injoignable.

 

Ce que j'en pense :

Le roman commence comme un conte de fée : la jolie hôtesse de l'air amoureuse du pilote de ligne irrésistible, le mariage en grande pompe mais qui a quelques ratés.

 

Mais ça vire à l'aigre face à l'accueil des filles de son nouveau mari, l'attachement à leur mère décédée est très présent ; l'épidémie qui vire au cauchemar apocalyptique.

 

Malgré des éléments intéressants, j'ai eu du mal à voir où Laura Kasischke voulait en venir. Les relations mère – fille sont omniprésentes : la mère de Jiselle a du mal à accepter son mariage et son rôle dans la famille ; les filles de Dorn sont des pestes, n'hésitent pas lui emprunter ses affaires à lui faire des remarques désobligeantes, elles ne la voient que comme une nouvelle gouvernante.

 

Pour moi je l'ai trouvé moins bon que A moi pour toujours mais bien meilleur que Rêves de garçons.

 

 

3,5/5

Repost 0
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 18:13

Pour réaliser cette recette il vous faut :

 

Repost 0
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 17:05

http://kikpassion.free.fr/admin/galerie/original/sahara.jpgEva Rojas, médecin pour l'OMS, officie en Afrique. elle découvre plusieurs cas de personnes présentant les mêmes symptômes. Elle va chercher à découvrir les causes de cette maladie.

Son chemin va croiser celui de Dirk Pitt, plongeur - historien - chasseur de trésor, à la rcherche d'un cuirassé sudiste qui se serait échoué au Niger.

 

Adapté du roman du même nom de Clive Cussler, Sahara met en scène les aventures de Dirk Pitt. Ici il apparaît comme une sorte d'Indiana Jones cool et moins décalé.


N'ayant pas lu (encore) le roman, je ne ferai pas de comparaison. Il y a sûrement des choses qui manquent, des simplifications. Par contre Pitt est moins macho


Donc on mélange de tout : éléments de la guerre de Sécession, protection de l'environnement, lutte contre un dictateur. C'est un peu foutraque mais on s'amuse bien.

 

Les seconds rôles comme Al ou l'amiral donnent une petite touche sympa. Le méchant est bon, toute en élégance, mais petite méchanceté US il est français.

 

 

Titre V.O. : Sahara

Réalisé par Breck Esneir

Avec Matthew McConaughey, Penelope Cruz, Steve Zahn, William H. Macy, Lambert Wilson

Sortie : 1er juin 2005

Repost 0
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 16:43

 

http://www.decitre.fr/gi/33/9782819500933FS.gifTrajan est bien installé au pouvoir. Mais dans l'est, aux marches de l'Empire un prince local ne respecte pas la trêve signée avec Rome. Dans le même temps un renégat prépare un attentat contre Trajan. Mais de bons serviteurs de Rome vont empêcher

 

 

Au début de ce roman, j'ai trouvé l'auteur utilisait un style assez pompeux, prétentieux. Mais on finit par s'habituer.

 

Ensuite il perd assez vite le lecteur dans les trop nombreux personnages, le tri entre les personnages principaux et secondaires se fait au fil de la lecture mais c'est lourd.


A vouloir décrire précisément, voire de manière quasi encyclopédique, la vie de la Rome antique, j'ai eu l'impression de relire mes cours de latin.


Dans l'ensemble ça se laisse lire mais les ficelles sont quand même très grosses et le style lourd.


C'est un roman clinquant comme une armure de légionnaire romain.

 

2,5/5

Repost 0
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 14:26

http://gonzai.com/wp-content/uploads/good-morning-england-the-boat-that-rocked-22-04-2009-1-g.jpgEn 1966, la diffusion du rock sur les ondes britanniques ne se fait qu'à partir de radios pirates situées dur des navires en pleine mer. Le gouvernement britannique, soucieux  de préserver sa population (25 millions de british écoutent quand même ces radios) de l'immoralité de la musique diffusée décide de les faire fermer. Mais Radio Rock a décidé de ne pas se laisser faire.

 

La découverte du bateau de Radio Rock avec ses DJs tout aussi délurés les uns que les autres se fait par l'arrivée d'un jeune, difficile de croire qu'il va avoir un meilleur comportement avec ce qu'il se passe sur le bateau.


Les personnages sont excentriques ou complètement ravagés, tous rock'n'roll en fin de compte.


Beaucoup se sont enthousiasmés pour la BO, et bien parlons-en. Elle n'a rien d'extraordinaire lorsque l'on connait le rock, que des grands classiques. Personne ne vient dire qu'il y a des anachronismes, certains titres ont été enregistrés un ou deux ans après le moment où se déroule le film.

 

Titre V.O. : The Boat That Rocked

Réalisé par Richard Curtis

Avec Tom Sturridge, Philip Seymour Hoffman, Bill Nighy, Nick Frost, Kenneth Branagh

Sortie : 6 mai 2009

 


Repost 0
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 17:46

Comme à Noël, nous avons eu ce livrehttp://www.cawa.fr/IMG/arton5067.jpg

, on s'est dit qu'il fallait quand même faire les recettes qu'il y avait dedans. Pour commencer j'ai pris un pain simple à faire : le hala.

 

Pour un petit pain, il vous faut :

1/2 paquet de levure sèche

10 cl d'eau

250 g de farine

60 g de sucre

1 oeuf et un autre pour dorer le pain lors de la cuisson

1/2 càc de sel

2 càc d'huile d'arachide

des graine de sésame

 

Délayez la levure dans l'eau tiède et laissez reposer 5 minutes. Puis versez tous les ingrédients dans un saladier puis avec les pétrins du robot mélangez jusqu'à ce que la pâte soit formée.

 

Mettez la pâte dans un saladier fariné recouvert d'un film plastique. Laissez reposer deux heures à température ambiante. Après une heure, mettez la pâte sur le plan de travail pour l'écraser légèrement et la plier pour reformer une boule. Remettez la dans le saladier pour la deuxième heure.

 

Une fois que la pâte a reposé il faut normalement la diviser en trois morceaux façonnés en baguettes pour pouvoir réaliser une tresse. Moi j'ai fait un petit pain rond c'était bien plus simple.

 

Mettez de l'oeuf sur le pain puis versez dessus les graines de sésame et enfournez le pour 20 à 25 minutes à 210 °.

 

HALA

Repost 0